Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 23 le Jeu 24 Déc - 18:13
Statistiques
Nous avons 182 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est propchondsegeg

Nos membres ont posté un total de 530 messages dans 103 sujets
Meilleurs posteurs
XM (102)
 
anarchieevangelique (92)
 
Dyo (43)
 
Benjamin BALL (32)
 
violette (31)
 
mathieu (29)
 
uniondesgens (17)
 
muad (13)
 
Minga (13)
 
fedydurke (10)
 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pour des initiatives locales

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Pour des initiatives locales le Lun 20 Avr - 14:32

Pour la multiplication d'initiatives locales


Je pense qu'en "rêve général" se construit petit à petit, là où l'on est. Et que les liens horizontaux servent à échanger des points de vue, des infos sur ce qui se passe, sur les initiatives intéressantes qui vont dans le sens d'une mobilisation sociale de grande envergure.

Mais cela ne se décrète pas.

C'est un peu le sens de cet appel, je j'ai mis sur un autre topic
[Comment sortir d'internet? -> Le 1er Mai ]

Ainsi, il y a dans plusieurs villes de France des initiatives similaires, qui ont été prises localement, sans attendre un grand mouvement d'"en haut" dont on sait qu'il ne viendra pas.

Voici un texte d'un collectif/AG inter-luttes qui s'est créé à la suite de la journée du 19 mars dans la bonne ville de Poitiers, et qui depuis fonctionne bien, avec Assemblée populaire hebdomadaire et occupation de l'espace public, actions (occupation de la FNAC par ex.), participation à la manif de Châtellerault (visite de Sarko).
Ils/elles préparent le 1er mai à leur façon et seront présents devant la mairie après la manif.

= = = =

Comité inter-lutte de Poitiers
19 mars, et après?
Pour intensifier les luttes face à l'attaque générale du patronat soutenu par le gouvernement, imposons une réponse globale!

La journée d'action interprofessionnelle du 29 janvier a réuni 2 à 3 millions de personnes démontrant qu'il existait un refus réel de payer les effets des politiques d'exploitation capitaliste. Néanmoins, les suites de cette journée ont une fois de plus fait la preuve du manque de combativité des grandes structures syndicales. La colère monte dans le pays face à une politique de destruction des solidarités (licenciement, assurance-chômage, retraite, éducation, santé, transports) et d'exploitations toujours plus massives, qui s'accompagnent d'une répression policière et de persécutions judiciaires toujours plus étendues, la chasse aux sans-papiers, les flics dans les écoles, le harcèlement des quartiers populaires, la criminalisation des actions politiques.

C'est maintenant qu'il faut se rassembler, parler ensemble de tout, des problèmes qui nous touchent au quotidien. Le mouvement aux Antilles nous montré que des formes d'actions concrètes, regroupant la population, permettent la construction d'un mouvement d'ampleur contre l'exploitation et créent un véritable rapport de force.
Attaquons le problème à la racine, dès à présent et de là où nous sommes, tous et toutes, dans la rue et ailleurs rassemblons-nous, pour durer dans la lutte et lutter dans la durée. Seule la convergence des luttes dans une société solidaire sera fructueuse. C'est la coordination qui permettra d'enrayer ce système d'exploitation et de lui opposer un mode de vie qu'il nous reste à construire ensemble.

C'est dans cette optique que nous autres: étudiants, précaires, chômeurs, salariés (du privé et du public) et autres victimes de ce système d'exploitation avons décidé de casser les murs qui nous séparent les uns les autres afin de se rencontrer, de discuter et lutter ensemble pour que naisse enfin un front de contestation faisant plier ceux qui au quotidien nous oppriment, nous exploitent et profitent de la situation actuelle, de l'isolement qui nous touche tous pour continuer à les engraisser financièrement et politiquement!!!

Quelques journées de manifestations éparpillées ne suffisent plus, c'est pourquoi nous avons décidé de commencer ce rassemblement au niveau local et nous vous invitons à une assemblée populaire...

Jeudi 19 mars à 17h30 à la faculté SHA,
voie Malraux (après la maif')
et un rassemblement...
Vendredi 20 mars 18h Place d'Armes

L'inter-lutte se veut un outil local, souple et efficace, de coordination des luttes et d'actions collectives concertées contre des cibles communes. Elle n'est dirigée par personne, elle appartient à tous ceux et celles qui veulent lutter et qui ont besoin de solidarité dans leurs luttes! Elle n'est pas fixe et sera toujours en évolution grâce à l'apport de chacun-e de ses composants.

Adresse mail du comité: interlutte86@gmail.com

= = = =

C'est un exemple d'initiatives très intéressantes, comme il en existe ailleurs, à ma connaissance Toulouse, Grenoble... sans doute dans d'autres endroits.

Mais je crois que c'est comme ça, en essayant d'être visible à l'échelle d'une localité, de créer un pôle de focalisation, de réunion, de rencontres sous la forme d'assemblées ouvertes qui tente d'apporter des réponses globales mais localement que l'on peut construire de vrais mouvements, ce qui se font depuis "en bas".

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum