Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 23 le Jeu 24 Déc - 18:13
Statistiques
Nous avons 181 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est investisseur

Nos membres ont posté un total de 530 messages dans 103 sujets
Meilleurs posteurs
XM (102)
 
anarchieevangelique (92)
 
Dyo (43)
 
Benjamin BALL (32)
 
violette (31)
 
mathieu (29)
 
uniondesgens (17)
 
muad (13)
 
Minga (13)
 
fedydurke (10)
 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Présentation de leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Présentation de leo le Dim 19 Avr - 18:18

bonjour à toutes et tous

J'ai découvert ce forum un peu par hasard. Je trouve cela intéressant et très symptomatique de la période que nous vivons en ce moment.

"Rêve général" m'interroge toutefois. Je ne suis pas sûr que ce sont les rêves qui font les mouvements mais plutôt l'inverse : des situations exceptionnelles (type mai 1968) qui font basculer plein de gens dans du neuf, dans de l'inouï, dans ce qui semblait inconcevable avant. On peut faire toutes les chartes ou pactes ou "programmes" que l'on veut, je ne suis pas certain que ce soit la bonne méthode. D'autant qu'il y en a des dizaines qui traînent ici ou là, dans les partis, les syndicats, associations, mouvements de toutes sortes...
Je crois que ce sont les situations qui font changer les choses et les gens, y compris les manières de penser, d'imaginer, de se penser dans le monde et de vouloir l'occuper, de voir ce qui était invisible.... Comme disait je ne sais plus qui, Jacques Rancière je crois, ce qui importe c'est de voir ce qui rend possible l'impossible, ce qui rend faisable ce qui était impensable, ce qui le place à la portée de toutes et tous.

La priorité pour moi, c'est tout ce qui peut participer à l'éclosion d'en mouvement social auto-organisé, avec des capacités créatives, un peu à la manière de ce qui s'était passé dans les assemblées populaires en Argentine, ou le mouvement de récupération / autogestion des entreprises dans ce pays comme en Uruguay, Brésil... Là, pas de rêve au départ, mais la réalité crue, cauchemardesque de la perte des emplois et aussi beaucoup de colère. La colère peut beaucoup plus qu'on ne l'imagine couramment. La colère et le possible d'un combat vers ce qui apparaît d'abord et surtout comme une solution à un problème.

L'addition de toutes ces révoltes, et leur confluence, peut créer les conditions d'une "rêve général" car à ce moment là on commence déjà à le vivre, à s’en étonner et s’en réjouir.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Présentation de leo le Lun 20 Avr - 0:14

Salut Léo,
je suis ici que depuis 10 jours mais je viens me "perdre" de temps en temps...tu lances un vieux débat...j'avoue que je ne crois pas vraiment aux mouvements spontanés (mais je suis prêt à m'y raccrocher) et que j'ai aussi donné de nombreuses heures à des discussions stériles, comme nombreux d'entre-nous certainement, alors...eh bein vu la conjoncture toutes les initiatives et bonne volonté sont à saluer et rien n'est pire que la résignation!
Salutations et à bientôt!

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Présentation de leo le Mer 22 Avr - 0:38

En fait, ce n'est pas que je "crois" à des mouvements spontanés. Je ne fais que relever des faits. Que ce soit Mai 68 ou même les grèves de mai-juin 36, les grands mouvements ont toujours revêtu un caractère spontané.

ça ne veut pas dire que, en amont, des gens n'y ont pas contribué. Mais on ne saura jamais l'importance de l'activisme dans les phénomènes de "mise en mouvement".

Dans ce même ordre d'idée, je ne peux qu'approuver et essayer d'appuyer l'idée de ne pas attendre que les appels à se mobiliser viennent d'"en haut", (car ils ne viendront pas !), qu'il faut se mobiliser, même si on est 10, 15, 20 au départ (voir les appels à se rassembler devant les mairies, de créer localement des pôles actifs de rassemblement / assemblées populaires ) car il n'y a pas d'autre possibilité.

Sinon, je ne suis pas "spontanéiste" mais partisan de l'organisation, de l'auto-organisation en fait. Mais je crois qu'il faut être lucide sur la part de ce qui revient au "travail militant" et celle qui relève de la volonté, de la décision des protagonistes à se mettre en mouvement pour eux-mêmes, pour ce qu'ils considèrent comme leurs propres intérêts.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Présentation de leo le Mer 22 Avr - 7:41

"on ne saura jamais l'importance de l'activisme dans les phénomènes de "mise en mouvement"."

euh, si quand même...

Pour Mai 68, la date n'était pas prévue, mais bien le contenu : voir l'Internationale situationniste.

Il en va de même aujourd'hui.
C'est l'humain qui est en crise, non l'économie.
C'est là que doit se trouver le rêve général...

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum