Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 23 le Jeu 24 Déc - 18:13
Statistiques
Nous avons 181 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est investisseur

Nos membres ont posté un total de 530 messages dans 103 sujets
Meilleurs posteurs
XM (102)
 
anarchieevangelique (92)
 
Dyo (43)
 
Benjamin BALL (32)
 
violette (31)
 
mathieu (29)
 
uniondesgens (17)
 
muad (13)
 
Minga (13)
 
fedydurke (10)
 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Travailler sur une charte du collectif

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

Bonsoir,

Un point en ce 23 mars au soir...

Relayé par la popularité du site www.19mars2009.fr ce forum a eu 112 inscrit(e)s et 206 messages en quelques jours.

Mais sur ces 206 messages, les dix "posteurs" les plus actifs en ont écrit 151.
De plus,13 inscrit(e)s n'ont pas encore activé leur compte en cliquant sur le lien contenu dans leur mail de confirmation et 69 inscrit(e)s n'ont pas encore souhaité participer aux débats.


Sans surprise, comme dans tout projet de ce type, deux courants semblent se dégager pour la suite de notre projet.

Il y a ceux qui immédiatement travaillent sur un programme.
Et ceux qui pensent qu'il faut d'abord définir le type de société que nous voulons "rêver ensemble"...

On peut penser que les deux démarches ne s'opposent pas et peuvent être menées simultanément.

Une proposition de démarche:

Etablir, collectivement une charte du collectif "Rêve Général"... Que signeraient les gens qui s'associent à la démarche.


Ce texte pourrait servir de "texte d'appel" pour lancer le collectif et dégagerait des pistes pour indiquer ce que nous voulons faire et aller ensuite vers les autres.

Nous ne serions pas loin de brosser le "projet de société". Celles et ceux qui pourraient nous rejoindre ensuite, pour détailler le programme, pourraient ainsi savoir rapidement à quoi s'en tenir...


C'est un texte que nous pourrions lancer un peu partout, en même temps que le site pour faire entrer le plus de monde possible dans la démarche.

Nous pourrions même envisager de le faire signer un peu partout, si tant est que nous disposions déjà de suffisamment de "colleurs d'affiches" pour un large impact.



Qu'en pensez-vous?

Cordialement,

Xavier Marchand

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
Charte, pacte, alliance...

Je suis totalement d'accord sur le principe, reste à avoir une ébauche, soumise à améliorations...

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/

3 charte de revendications le Lun 23 Mar - 23:26

Bonjour,

je viens de m'inscrire sur le forum.

Je pense que la première démarche est de proposer notre modèle de société pour que tous le monde aille dans le même sens. J'entend bien sur dans les grandes lignes.
Une fois défini il faut écrire une charte comme tu as dit avec des propositions et revendications concrètes. Une fois cela fait, il faudra le diffuser le plus largement possible par internet, par affiche, tract...
Je pense qu'il faut que cette charte soit bien travaillée donc pas de précipitation. En plus de l'échange internet, je pense que des réunions "physiques" seront nécessaires pour approuver les points.
On pourrait s'inspirer du LKP et ses 146 points de négociations.

Voir le profil de l'utilisateur
bien j'en pense que l'on peut commencer a travailler sur la charte du collectif maintenant.
es ce que tu a réfléchis à une trame?
Ou un plan pour qu'on ne parte pas vers un grand n'importe quoi?

Voir le profil de l'utilisateur
muad a écrit:Bonjour,

je viens de m'inscrire sur le forum.

Je pense que la première démarche est de proposer notre modèle de société pour que tous le monde aille dans le même sens. J'entend bien sur dans les grandes lignes.
Une fois défini il faut écrire une charte comme tu as dit avec des propositions et revendications concrètes. Une fois cela fait, il faudra le diffuser le plus largement possible par internet, par affiche, tract...
Je pense qu'il faut que cette charte soit bien travaillée donc pas de précipitation. En plus de l'échange internet, je pense que des réunions "physiques" seront nécessaires pour approuver les points.
On pourrait s'inspirer du LKP et ses 146 points de négociations.


Salut,

On parle bien des grandes lignes. Sans rester dans le flou, cela permet de savoir qui s'associe au "machin". Cela peut permettre à plein de monde de nous rejoindre, quand la ligne est connue.

Donc, en fonction du nombre cela permet d'être plus nombreuses et nombreux à diffuser. Et cela multiplie les chances qu'une rencontre physique puisse avoir lieu.

Je crois aussi qu'elle sera nécessaire.

Comme tu dis aussi, faut pas aller trop vite et prendre son temps...

Mais sans laisser trop filer non plus.

Merci pour ton soutien.
cheers

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
mathieu a écrit:bien j'en pense que l'on peut commencer a travailler sur la charte du collectif maintenant.
es ce que tu a réfléchis à une trame?
Ou un plan pour qu'on ne parte pas vers un grand n'importe quoi?

On doit faire ça ensemble.

Chacune/chacun expose son projet et on essaie d'avancer.

Pour mémoire, le texte d'appel à rejoindre ce forum:

Une base suffisante et efficace?




Ouvrons les yeux et rêvons ensemble… Maintenant ?
Ce texte n’est qu’une rapide ébauche de propositions. Rejoignez le forum pour la développer et la faire vivre.


Soyons réalistes.
Face à la crise, les organisations sur lesquelles nous nous reposons pour gérer le monde dans lequel nous vivons et que nous avons contribué à fabriquer sont aujourd’hui irrémédiablement dépassées…
Nous nous retournons vers elles sans trouver de solution.


Syndicats, partis politiques, gouvernements, groupes de pressions, grandes multinationales, économistes, génies de la finances, voyants etc … se sont trompés, ou pire encore, pour ceux qui savaient.
Ils nous ont amenés dans le mur… Ils ne nous sortiront pas de la période critique dans laquelle nous rentrons. Ils sont dans la prospective et le tâtonnement… Et pourtant, d’une certaine manière, ils canalisent et neutralisent la réelle volonté que nous pourrions avoir, toutes et tous, individuellement, de donner un grand coup de pied dans la fourmilière…
Pourquoi ne serions nous pas dans le Rêve Général ?


Demandons l’impossible.
Il est sans doute temps de mettre, d’une nouvelle façon, l’imagination au pouvoir, ou du moins essayer encore une fois…


Ces organisations qui nous régissent, ne sont en fait constituées que de groupes, pas si nombreux que cela, tenants d’un monde qui a prouvé son incapacité franchir le cap du 21ième siècle … Alors que nous sommes bien plus nombreux à rêver d’un monde meilleur.
De plus, leur mode d’organisation, le plus souvent pyramidale, n’offre aucune garantie de démocratie pour les prises de décisions… La base est bien souvent flouée.
Tant qu’à rêver, remettons l’autogestion sur le tapis…

Syndicats, partis politiques, gouvernements, groupes de pressions, grandes multinationales, économistes, génies de la finances, voyants tiennent notamment les gens par les médias ; le vote des masses et leur information, sont décisifs…
Ne perdons pas confiance, pour autant, dans l’intelligence les uns des autres et dans leur capacité à se révolter et à résister.
Pourquoi ne jouerions nous pas aussi avec l’effet de masse pour contrer le système qui nous est imposé en nous appuyant sur le cinquième pouvoir et l’outil révolutionnaire que représente ce média surpuissant qu’est l’internet libre ?


Y a t’il urgence écologique, sociale et démocratique à cela ?…


Décroissants, écolos, déboulonneurs, adeptes de l’agriculture bio, anarchistes, féministes, libertaires, faucheurs volontaires, antilibéraux et anticapitalistes, gaullistes, républicains de tous poils… Insatisfaits de la tournure que prennent les événements…
Beaucoup de courants et de sensibilités peuvent être agrégés… Celles et ceux qui conviennent, du moins, de ne pas pratiquer sectarisme et excommunications immédiates et réciproques… Divisés, nous sommes vaincus.

Pourtant, nous sommes toutes et tous des électeurs, des consommateurs, clients de groupes financiers, lecteurs de presse écrite, des utilisateurs d’internet, des contribuables, des donateurs, des spectateurs qui font et défont les audiences TV, certains sont actionnaires, il ne faut pas trop facilement jeter la pierre… Nous pouvons initier des actions de masse par notre simple nombre. Comme beaucoup d’entre nous le font déjà individuellement ou sur le terrain associatif…

Il ne s’agit pas ici de refonder une simple communauté comme celles que l’on peut trouver sur Facebook. Il faudrait que toutes et tous s’impliquent et travaillent pour que la communauté, sur internet devienne très importante et soit potentiellement porteuse d’un projet ou susceptible, par un effet de masse, de contribuer à changer les choses.
Il faudrait que cette communauté soit capable de mobiliser, au-delà même d’internet et de favoriser une irruption citoyenne dans la vie réelle. C’est sans doute possible, tant internet est devenu LE média de chacune et chacun…


Combien de personnes militent sur internet ? Quel outil ?


Prenons donc la mesure du nombre que nous pourrions représenter si nous pouvions nous rassembler en une communauté, active, porteuse d’un autre projet de société, ou au moins, si nous n’arrivons pas à aller jusque là, d’autres valeurs que celles de la société qui périclite actuellement.

Parlons nombre ici : Non au TCE, candidature Bové, Primaire du PS, pétition contre Edvige… Qu’est que le cinquième pouvoir ? C’est la possibilité qu’offre internet de faire circuler librement une information et de la diffuser très largement… Pourquoi ne pas passer de la large information de la base à la construction par la base de cette communauté ?

Où nous organiser ? Pourquoi pas sur le terrain virtuel où est en train de naître le cinquième pouvoir ?

Problème : nous sommes incapables ensemble d’élaborer un projet de société. Des chapelles que nous avons constituées nous opposent.

Alors qu’en Guyane et en Guadeloupe, à la Réunion, la voie est montrée avec un projet de société.
Là c’est la population qui montre la voie et les organisations syndicales et politiques suivent, en amenant tout le savoir-faire qui peut accompagner un élan populaire


Si on ne peut pas fabriquer ça en France maintenant, faisons-le sur internet.

Agrégeons, groupons, unifions, rameutons, rassemblons les gens qui rêvent des mêmes choses. Insistons sur nos bases communes et pas sur les intransigeances qui peuvent nous diviser.


Soyons un groupe de pression d’un nouveau genre: les lobbies ne se gênent pas au parlement de Strasbourg et ailleurs.

Je voterai pour le candidat qui sera le plus proche des valeurs que notre collectif/communauté défend…
Etablissons ensemble et de façon autogérée, les règles de cette communauté…

Trouvons ensemble un objectif électoral. La révolution par les urnes est aussi une question de mobilisation, mais elle est pour beaucoup préférable à celle qui met les têtes sur des piques !

Les cybercitoyens d’aujourd’hui votent, discutent, débattent clairement (pas comme sur un plateau TV), se sondent (pas avec l’organe de Parisot) et échangent. Plus ils sont nombreux (principe de Facebook) plus ils comptent et pèsent : mais il faut être plus actif encore qu’en validant simplement électroniquement une cause. Un peu plus, en tout cas… Même si on ne pourra pas exiger cela de toutes et tous.

Au minimum, on compte que celui qui milite pour le groupe ira voter (si on a pas de vote électronique d’ici-là) pour le candidat que le collectif pourrait faire émerger…
Pourquoi pas ? Cela ferait combien de votes en 2012 ???


Qu’avons-nous à perdre sinon une bonne partie du temps que nous passons déjà sur la Toile.
Combien d’internautes refont le monde chaque jour ? Avec le soutien des lecteurs de leurs blogs? Les chiffres sont sans doute impressionnants. Pourquoi ne pas fédérer, d’abord sur la Toile, toutes ces énergies-là ? Ce serait si bon de commencer à changer les choses avec cet outil… Qu’ils ont tant popularisé pour développer le commerce.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
La trame de départ est bonne.
Avant de passer à une phase plus active, il est nécessaire d'avoir une plateforme commune évidemment.
L'idée est que le NET peut servir de support pour développer des idées et des actions communes.
Il faudrait je pense essayé de mettre en place des cyber actions.
Cela reste à définir. Il y a surement des personnes qui maitrisent bien l'outil et qui peuvent donner leur avis sur la question.
Tiens une idée qui me vient.
Pourquoi ne pas créer un max de blogs ayant pour but de relayer une plateforme commune.
Avec pour nom revegeneral-xxxx.xxxxxx par exemple.
Cela permettrait de faire passer le message a un plus grand nombre.

Voir le profil de l'utilisateur
dommat16 a écrit:
Pourquoi ne pas créer un max de blogs ayant pour but de relayer une plateforme commune.
Avec pour nom revegeneral-xxxx.xxxxxx par exemple.
Cela permettrait de faire passer le message a un plus grand nombre.

Excellente idée, des blogs locaux, justement à même de relayer et d'organiser des actions localement.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr

9 structuration de la charte le Mar 24 Mar - 23:02

Il faudrait essayer de définir un peu les rôles pour cette charte. Je veux dire désigner qui fait quoi dans le projet: pour la rédaction, pour l'assemblage des revendications.

On pourrait se donner une date butoir pour éditer la charte. J'ai pensé au 1er mai ou aux alentours du 7 juin pour les élections. Ces dates pourraient toucher le plus de monde en même temps.

Pour structurer les revendications, le mieux est de les classer par thème (social, économie, santé, éducation, culture). Avec en préambule le projet général de société que l'on souhaite.

Voir le profil de l'utilisateur
muad a écrit:Il faudrait essayer de définir un peu les rôles pour cette charte. Je veux dire désigner qui fait quoi dans le projet: pour la rédaction, pour l'assemblage des revendications.

On pourrait se donner une date butoir pour éditer la charte. J'ai pensé au 1er mai ou aux alentours du 7 juin pour les élections. Ces dates pourraient toucher le plus de monde en même temps.

Pour structurer les revendications, le mieux est de les classer par thème (social, économie, santé, éducation, culture). Avec en préambule le projet général de société que l'on souhaite.

Oui je pense que c'est en effet l'organisation à adopter pour la rédaction de cette charte, qui sera le fondement du mouvement.

Voir le profil de l'utilisateur
Je pense être trop décalé et sans doute pas compétent pour rédiger cette charte, par contre si elle est soumise à améliorations, remarques, critiques, propositions d'ajouts, etc. c'est bien volontiers que j'y participerai, le plus constructivement possible.
Laurent

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/
Salut,

Bon, ça travaille de partout. Parfait.

Une proposition de trame pour la charte :

Je crois qu’il faut d’abord définir trois grands chapitres que nous devons travailler. Ils émergent de pas mal de propositions de programmes politiques qui ont été cités sur ce forum et ailleurs.

Nous sommes à la recherche de nouveaux modèles (le mot logiciel est très à la mode).


Nouveau modèle social, nouveau modèle économique, nouveau modèle politique.


Pour commencer par l’écologie, je crois que nous sommes à la recherche d’un nouveau modèle économique. Qui ne soit plus basé sur l’unique recherche des profits, à tout prix (au détriment systématique de la préservation de l'environnement). D’un modèle économique qui respecterait la planète, notre environnement et celles et ceux qui vivent dessus. Un modèle qui redéfinirait le rôle de l’Etat dans l’économie.
Une remise en cause du règne, sans partage, actuel, du libéralisme, quoi...


Cela doit s’accompagner de l’invention d’un nouveau modèle social : le développement d’une société qui assure une meilleure répartition des richesses, au niveau des nations puis du monde. Une société qui puisse prendre en compte, plus les individus, que les groupes d’individus. Un modèle social, qui par exemple, proposerait un bouclier social contre la crise qui a commencé. Qui redéfinirait le rôle des services publics et la façon de les financer. Leur rôle pour créer de l'emploi et des richesses...


Bien entendu, rien de cela ne se fera sans l’invention d’un nouveau modèle politique.
Un modèle plus démocratique, qui mette le citoyen au coeur du système. Une autre république (la sixième ?), chez nous d’abord, et dont la politique extérieure serait beaucoup plus solidaire des pays du sud…
Nous avons un sérieux problème de représentation politique, dans ce pays...




Diffuser la charte, avec comme ossature ces trois modèles, comme intro une variation sur le texte d’appel cité plus haut, s'appuyant sur les ressources militantes du net, et le tout à l’occasion du lancement du site (www.revegeneral.fr) et de la mise en ligne de www.1ermai2009.fr (dont le nom de domaine est réservé), me semble pas mal.

Qu'en pensez-vous?


PS: Les temps sont propices à ce que les rêves deviennent réalité!

Qui aurait imaginé, il y a quelques mois, la patronne du MEDEF demandant au patron d'une grosse boîte (Valéo) de renoncer à son golden parachute, sous prétexte que cela n'était pas dans les pratiques du patronat?

Et ceci sous la menace d'un Sarko qui raconte qu'il faut moraliser la pratique des parachutes dorés...

L'opinion publique pèse un peu plus que d'habitude, en ce moment... ENTRE DEUX PRESIDENTIELLES.

Profitons de l'aubaine ;-)

Oups, j'oubliais un préambule:

Le mouvement social et citoyen est sans doute porteur de toutes le proposions d'alternatives dont nous avons besoin.



Dernière édition par XM le Mer 25 Mar - 9:24, édité 5 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
pour répondre à xm.
Salut à toi.
Je travaille sur la charte en essayant de regrouper le maximum d'idées dans un esprit le plus impartiale qui soit.
Chacun d'entre nous va faire de même et c'est très bien.
Mais j'ai peur que l'on arrive jamais à se décider pour établir LA charte du rêve général.
Je pense que l'on devrai organiser une sorte d'assemblée générale pour définir le texte qui nous servirait de point de départ.
Mathieu

Voir le profil de l'utilisateur
Salut Mathieu,

Pas sûr qu'on y arrive pas en ligne.

Avant une AG réelle, je crois qu'on doit atteindre une certaine masse critique...

Une AG nationale à sept ou huit nous tuerait (20 posteurs égalent pour le moment 90 % des contributions du forum).

Concevons une charte courte et efficace, mais directe et pas fermée.

Utilisons-là pour voir si plus de gens sont partants. Et on en reparle.


Mais ce n'est là que ma proposition Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
je suis peut-être à côté de la plaque (et dans ce cas, laissez tomber, c'est pas grave !), mais peut-être faudrait-il rédiger ça en plusieurs axes.
Est-ce que dans un premier temps, pour se donner un cadre, on ne pourrait pas imaginer qu'on fait ça sous forme de dépliant, genre tract élaboré ou plaquette ?
ça nécessite d'être très concis, donc d'aller à l'essentiel et de ne pas se perdre dans la masse de projets.

1 - un premier axe pourrait être serait un préambule assez court, une présentation où on expliquerait pourquoi on se tourne vers cette alternative du rêve général,
- donc constat du vieux monde qui a échoué (mais sans trop s'appesantir, il ne s'agit pas de critiquer mais d'innover)
- importance d'oser tous ensemble se tourner vers le nouveau (on ne pourra pas faire pire...)
- mais aussi mettre en avant que ce rêve est soutenu par des économistes, des sociologues, etc... et qu'il est prêt à fonctionner, il ne manque plus que le soutien de la "masse critique" dont fait justement partie le gars qui est en train de lire la plaquette... Wink

2 - une déclaration d'intention, une charte assez courte, genre déclaration des droits de l'homme mais en plus concis encore, qui énumèrerait les principales idées, par exemple dans le premier point, mettre l'humain au centre de la société et décliner ensuite tous les domaines de la vie (travail, liberté, éducation, culture, famille, nourriture, hébergement, etc...) qui s'articulent autour de l'individu. faire ça sous forme d'article comme la déclaration des droits de l'homme permet d'être clair, rapide, et facilement lisible.

3 - reprendre chaque point de la déclaration précédente, et détailler le projet. cette partie serait un peu comme une nouvelle "constitution".

4 - indiquer que chaque "citoyen" est le bienvenu pour enrichir le projet de ses idées, s'impliquer, et diffuser, diffuser, diffuser...

Je crois qu'il est très important d'être concis, synthétique si on veut être entendu et lu. Car sur le net comme ailleurs, faut que ce soit accrocheur, sinon les gens passent sans lire. d'autre part, ça permet à ceux qui rédigent de garder une trame précise, car on peut perdre vite le fil, emporté par l'enthousiasme et la multitude des sujets à traiter.
donc peut-être pas trop de phrases très élaborées, mais une énumération de points précis, et ensuite on peut détailler autant qu'on veut.
il y a un gros travail de références à trouver sauf si certains sont déjà très au clair avec les théoriciens de ce nouveau monde...

Si on veut garder l'esprit "universel" du net, je pense qu'il faudrait que ça s'élabore (presque entièrement) sur le net avant toute réunion physique. Arriver à pondre un truc quasi définitif, et le soumettre à un sondage sur le forum.
ensuite répertorier tous les gens qui sont prêts à s'investir dans la diffusion par villes ou régions.
S'il y a des réunions physiques trop tôt, on perd l'universalité du projet (enfin je crois...)

bon courage à tous !
violette

Voir le profil de l'utilisateur http://violetteactu.over-blog.com/
violette a écrit:je suis peut-être à côté de la plaque (et dans ce cas, laissez tomber, c'est pas grave !), mais peut-être faudrait-il rédiger ça en plusieurs axes.

Pour une personne à côté de la plaque c'est plutôt bien argumenté I love you

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
Je trouve l'idée de la plaquette excellente. Ce serait un très bon moyen d'atteindre les gens "peu" politisés ou n'ayant pas l'habitude d'aborder ces sujets.

ça nécessite d'être très concis, donc d'aller à l'essentiel et de ne pas se perdre dans la masse de projets.
Il faut également éviter les clichés, attention donc à ne pas faire trop de "raccourcis" en voulant simplifier, ou en voulant être percutant.

donc constat du vieux monde qui a échoué (mais sans trop s'appesantir, il ne s'agit pas de critiquer mais d'innover)
Oui et concernant la critique je pense qu'on peut même rédiger des documents dédiés. Il y a de nombreux faits historiques (même récents) qu'on peut citer et développer pour mettre le doigt sur ce qui ne vas pas dans l'organisation actuelle.

Voir le profil de l'utilisateur
bonjour

alors je n'ai pas encore eu le temps d'explorer tout le forum mais je pense que l'idée de la plaquette est la mieux approprier dans un premier temps pour attirer un maximum de gens.

Il faudra ensuite comme vous l'avez dit faire une charte

Voir le profil de l'utilisateur
je pense que les deux vont de paire.
si on fait une plaquette, c'est le reflet de la charte.
l'idée de la plaquette, c'est pour s'obliger à aller à l'essentiel car je pense qu'on est tous pareil : il y a tellement d'idées à mettre sur le papier que c'est difficile de faire une synthèse !
mais je pense que les instigateurs de ce forum ont déjà bien avancé dans leur travail... Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://violetteactu.over-blog.com/
99 % d'accord. Et bravo.

Le 1 %, c'est sur la notion de droit, qui est discutable mais aussi, et c'est là le point délicat, exécutable.
Petite question : de quel droit le droit ?
L'égalité des humains me suffit personnellement, quels que soient leurs talents, niveaux de ceci ou de cela.
Egalité à la base donc de tout renouveau sociétaire, et donc équité, dans des formes également à réinventer, avec des "Conseils" de sages en rotation, des gens reconnus pour leur droiture, leur bonté, leur sensibilité - complètement absente de la "justice" actuelle -, etc.
En fait, tout est à revoir ou réinventer !

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/
effectivement, qui dit droits, dit devoirs.
Il faut sortir de ces schémas de dualité...
je parlais des droits de l'homme plutôt pour la forme (articles courts), pas forcément sur le fond.

- l'être humain est le pilier central autour duquel doit s'organiser la société. L'économie et les institutions doivent être organisées de façon à servir et valoriser l'individu. De cette façon, l'individu peut développer l'envie de participer activement à la collectivité et l'enrichir de son expérience.

- Tout individu doit bénéficier des moyens de se loger, de se nourrir, de s'habiller, de se soigner, d'assurer ses transports et son éducation. Pour se faire, les individus bénéficient tous d'un revenu égalitaire.

- En échange de ce revenu, les individus contribuent à la vie de la collectivité en participant X heures par semaine à des travaux d'utilité publique.

- les besoins vitaux étant assurés, la liberté et l'égalité sont effectives. L'être humain n'ayant pas à se préoccuper de sa survie, la compétitivité entre les êtres humains disparait, les actes de délinquance deviennent rares, le chômage n'existe pas, les maladies dues au stress et au mal-être au travail disparaissent, et la fraternité et l'entraide peuvent s'instaurer naturellement.

- la liberté de pensée, d'opinion et d'expression ne sont pas seulement un droit mais sont favorisées et stimulées dès le plus jeune âge.

- les décisions collectives sont prises par des représentants élus, choisis en fonction de leur expérience et de leur probité. Ces représentants sont en service auprès de la collectivité et ne tirent par conséquent aucun avantage de leur fonction, ni financier, ni en nature. La représentation se fait dans les deux sens : du citoyen vers le collectif, mais aussi du collectif vers le citoyen. Les représentants s'engagent à la transparence dans la transmission : leur avis personnel n'est jamais prédominant sur l'avis des électeurs.

- la santé de l'individu est directement liée à la santé de la planète. Elle est donc assurée par une alimentation naturelle non traitée et non modifiée, par un habitat "humanisé" dans les villes, le plus proche possible de la nature afin de respecter l'équilibre biologique humain / planète, par les médecines naturelles, par l'utilisation d'énergies non polluantes. La recherche est orientée vers les ressources énergétiques solaires, maritimes, ainsi que le développement de l'énergie libre. Le premier critère pour toute activité de production, d'échange, de commercialisation doit être la qualité de vie de l'être humain et de la planète.

- l'éducation / enseignement est adapté au rythme de chaque enfant et favorise la créativité et l'expression créative de l'enfant afin d'en faire un adulte équilibré, conscient de son potentiel. Les savoirs fondamentaux de survie (savoir cultiver, construire son habitat), toujours dans le respect de la planète, sont favorisés pour tous, petits et grands.

Sûrement plein d'autres choses oubliées....
bonne nuit !

Voir le profil de l'utilisateur http://violetteactu.over-blog.com/
bravo Violette !!!

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/
XM :

Nouveau modèle social, nouveau modèle économique, nouveau modèle politique.

oui bien sûr !
mais en 1, je mettrais le nouveau modèle individuel. définir, se recentrer sur les besoins et aspirations de l'humain. Je crois qu'il est bon de le préciser car beaucoup de gens sont déconnectés de leurs vrais besoins et de leurs idéaux. il faut (à mon avis) que les gens puissent se reconnaitre dès le début, que ça réveille en eux leur potentiel humain, qu'ils se disent : mais oui, c'est ça dont j'ai toujours rêvé mais on m'a cassé mon rêve.

en 2, je mettrais le modèle social qui est l'épanouissement de l'humain dans son environnement,

en 3 je mettrais le modèle politique qui est le moyen théorique d'assurer le 1 et le 2.

et en 4 je mettrais le modèle économique qui est le moyen pratique.

finalement, c'est tout l'inverse de ce qui se fait actuellement, où l'économie est en 1, la politique en 2 et l'humain n'arrive qu'en bout de course...

bonne journée !

Voir le profil de l'utilisateur http://violetteactu.over-blog.com/
je pense que violette est dans le bon sens.
Travaillons tous de notre côté sur la charte, une fois cette charte faite, il en découlera facilement la plaquette.
Sinon,à mon avis, la notion de droit ne peut être écarté. Mais attention, ces droits doivent respecter les aspirations individuelles de chaque individu.

Allez, au boulot
mathieu

Voir le profil de l'utilisateur
Tout à fait interessant tous ces échanges. On voit bien qu'on est au bout de quelque chose et que le rêve comme l'invention de nouveaux modes de relations humaines sont nécessaires. Bien pour la plaquette.

Et comment qu'on fait pour faire évoluer ce texte (proposition violette et XM) en ligne ?

C'est vrai que l'époque est particulière et propice à des évolutions ...

La radicalité est nécessaire pour forger un horizon désirable, bien différents de celui d'aujourd'hui, dans lequel un plus grand nombre puissent se retrouver.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum