Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 23 le Jeu 24 Déc - 18:13
Statistiques
Nous avons 181 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est investisseur

Nos membres ont posté un total de 530 messages dans 103 sujets
Meilleurs posteurs
XM (102)
 
anarchieevangelique (92)
 
Dyo (43)
 
Benjamin BALL (32)
 
violette (31)
 
mathieu (29)
 
uniondesgens (17)
 
muad (13)
 
Minga (13)
 
fedydurke (10)
 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

rêve à mon petit niveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 rêve à mon petit niveau le Sam 21 Mar - 13:44

Bonjour à tous,
voici un peu ma façon de voir les choses.
ce sont des idées en vrac, mais je sais qu'elles peuvent prendre consistance un jour.... idées sans prétentions, juste pour le partage...

tout d'abord, je pense que nous n'arriverons à rien en s'opposant au système, en luttant, ou en opposant riches / pauvres, système capitaliste / décroissants, etc...
on doit sortir du système de ré-action, de dualité.
Le monde dont beaucoup rêvent n'est un monde en opposition à celui existant, c'est carrément un autre monde, qui n'a aucun lien, aucun point commun avec celui que nous connaissons actuellement. Il faut donc sortir des comparaisons et créer complètement autre chose. c'est un autre système de pensée, comme un changement de dimension. On n'accorde plus d'attention à ce vieux monde, et on se focalise pleinement sur la création qu'on veut faire.

Le principe de base de ce nouveau monde est de mettre l'individu au centre.
La société doit s'articuler autour de l'individu, c'est à dire que l'être humain doit pouvoir se retrouver lui-même, continuer à exister pleinement même au sein du groupe, quelle que soit la taille du groupe.

Le problème n°1 est donc le problème de la représentation, que l'individu soit réellement représenté par les élus.
pour cela, il parait nécessaire de rétablir la notion de "service", c'est-à-dire avoir des élus qui ne sont pas rémunérés pour assurer leur fonction de représentation, mais qui représentent leurs concitoyens par libre choix, en fonction de leurs capacités, des talents qu'ils veulent bien mettre au service du collectif.

on retrouve bien sûr ici la notion, développée parfaitement par d'autres sur ce forum, d'un "salaire" ou "allocation" donnée à tous pour assurer le toit, la nourriture, les vêtements, les transports. A ce niveau, l'être humain à l'heure actuelle est passé en dessous du rang animal, puisque les animaux savent trouver leur nourriture et construire un toit, alors qu'on a retiré à l'humain cette capacité au fil des siècles. Il faut donc rétablir d'une part les moyens d'assurer les besoins vitaux et d'autre part, sur une plus longue échéance, rétablir le savoir-faire (auto-suffisance alimentaire, auto-construction, savoir se soigner, etc...)

La même notion de service est applicable au niveau du "travail".
En échange de ce salaire, on participe, quelques heures par jour, par semaine ou par mois, à la vie de la collectivité pour des tâches d'intérêt commun.
Ensuite, chacun offre ses services à la communauté dans le domaine où il excelle.
on rétablit ainsi la notion de travail-plaisir, et aussi travail-don, ce qui implique une diminution très importante des maladies liées au travail, au stress, au manque de considération.

Un des problèmes essentiels (et qui me tient à coeur personnellement !) est le problème de l'éducation.
L'enfant doit être au centre de la famille et de la société, non pas en tant qu'enfant-roi, mais en tant que futur porteur de la responsabilité de la planète et de l'humanité.
Il est primordial que la créativité de l'enfant ne soit pas cassée dès ses premières années, mais au contraire soutenue et facilitée par les adultes.
L'enfant doit toujours avoir sous la main un adulte référent à qui il peut poser toutes ses questions. S'il n'a pas l'attention de l'adulte, il se tournera vers ses copains pour obtenir l'attention dont il a besoin. c'est ainsi que se forment les bandes...
L'enseignement doit être dispensé par petits groupes (5 / 6 enfants maxi par groupe). De cette façon, l'attention de l'enfant se focalise naturellement, sans distraction extérieure, et le temps d'acquisition est réduit de moitié, voire des 3/4... donc si l'enfant n'a besoin que de deux heures au lieu de 6 pour acquérir les notions nécessaires, cela siginifie que l'enseignant est disponible les 4 autres heures pour deux autres groupes d'enfants. Pendant les heures restantes, l'enfant peut développer sa créativité dans des travaux manuels ou autres.
De même, les acquisitions ne doivent pas être liées à un âge précis. Un enfant peut apprendre à lire à 4 ans ou à 10 ans sans être ni freiné ni montré du doigt.
On doit rétablir la transmission des savoirs, par l'expérience, par l'exemple et donc par l'imitation. Non pas "professer" mais "transmettre", non seulement ce qu'on sait mais ce qu'on est.

Bref, plein d'autres idées... je ne suis pas politique, ni économiste. D'autres gens peuvent très bien chiffrer toutes ces idées. En réalité, tout est réalisable, si on fait veut bien que cela le soit. c'est juste une volonté politique.
bon week end et merveilleux rêve éveillé à tous !
Violette

Voir le profil de l'utilisateur http://violetteactu.over-blog.com/

2 réponse au petit rêve. le Sam 21 Mar - 21:51

je suis assez d'accord avec toi. moi pour repenser un nouveau fonctionnement sociétal, je pense que la pilosophie 1ère de tout fonctionnement devrait être l'éthique

Voir le profil de l'utilisateur

3 réponse au rêve le Sam 21 Mar - 22:43

Entièrement d accord avec Violette, l'individu au centre et l'éducation au premier plan, car on sait tous que LA solution passera forcément par une éducation de qualité et la plus individualisé possible. Le travail doit avoir une rémunération identique pour que toute notion de pouvoir/puissance soit écarté et seule la passion/vocation l'emporte.
Sommes nous si peu à avoir ce rêve ?

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: rêve à mon petit niveau le Dim 22 Mar - 3:18

non, Cigara, je crois que nous sommes beaucoup mais nous n'avons pas conscience du pouvoir que nous avons. Et puis beaucoup de gens pensent que ce n'est qu'un rêve impossible à concrétiser. A nous de prouver le contraire.... Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://violetteactu.over-blog.com/

5 Re: rêve à mon petit niveau le Dim 22 Mar - 16:21

oui, nous sommes énormément à avoir des pensées dans le sens de violette.
Le plus gros soucis que rencontre les penseurs de cette trempe ( moi y compris ) c'est que nous sommes pris dans un cercle vicieux---travail---argent---emprunt---travail---ectecteet......
Mais comment rallier toutes ces personnes qui rêvent d'une restructuration de base de notre société??
Comment se dégager de ce foutu euro qui nous gâche notre vie et notre temps?
J'espère qu'avec vous, emsemble, nous travaillerons à ce problème.
Un rêveur

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: rêve à mon petit niveau le Dim 22 Mar - 22:27

Invité


Invité
Bonsoir à tous,
Je pense que le problème majeur vient du fait que nous sommes tous issu d'un système éducatif basé sur la compétition et la performance, donc cela ne peut déboucher que sur l'égoïsme. Ces réflexes de performances se retrouvent plus tard tant au niveau familial que professionnel. L'un dépendant de l'autre et vice-versa. Ramené à une nation, ce concept de performances nous dirige inévitablement vers la surenchère économique, politique, sociale. Comment par exemple concilier plus de social et plus de rendement économique. C'est ce que demande l'Union Européenne à la France. Que les femmes françaises puissent travailler la nuit sous prétexte d'égalité professionnelle. On imagine sans peine les familles "fragiles" ou monoparentale dans ce type de configuration alors qu'on insiste sur le fait qu'une bonne éducation familiale passe par une présence de qualité à la maison. Non sens total. Comme d'habitude, des termes tels que "démocratie" ou "égalité" sont galvaudés au profit (sic!) à peine masqué d'une plus grande fléxibilité ou productivité. L'Union Européenne comme un super conseil d'administration des Supers Entreprises européennes. Ce que nous désirons pour le plus grand nombre, il nous appartient de le mettre en pratique quotidiennement avec nos enfants, nos familles, nos collègues par l'exemple et l'explication. Rome ne s'est pas fait en un jour mais rien n'est immuable et donc tout est possible, même la concrétisation de nos rêves.
Bonne soirée à tous,
Juntos

7 Re: rêve à mon petit niveau le Lun 23 Mar - 0:10

Je rejoins pratiquement tout ce que tu exprimes.
Et je pense que sous des accoutrements très divers (physiques et mentaux), nous sommes nombreux à pouvoir rejoindre des propositions comme celles que tu indiques.

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/

8 Re: rêve à mon petit niveau le Mer 25 Mar - 18:41

A ma [petite] echelle, je dois dire que depuis que je suis sur ce site, et que j'ai lu ce message, j'adhere totalement a cette idée.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum