Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 23 le Jeu 24 Déc - 18:13
Statistiques
Nous avons 181 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est investisseur

Nos membres ont posté un total de 530 messages dans 103 sujets
Meilleurs posteurs
XM (102)
 
anarchieevangelique (92)
 
Dyo (43)
 
Benjamin BALL (32)
 
violette (31)
 
mathieu (29)
 
uniondesgens (17)
 
muad (13)
 
Minga (13)
 
fedydurke (10)
 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Discussion générale sur la première ébauche de texte et sur la proposition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin


Admin
Ouvrons les yeux et rêvons ensemble… Maintenant ?
Ce texte n’est qu’une rapide ébauche de propositions. Rejoignez le forum pour la développer et la faire vivre.


Soyons réalistes.
Face à la crise, les organisations sur lesquelles nous nous reposons pour gérer le monde dans lequel nous vivons et que nous avons contribué à fabriquer sont aujourd’hui irrémédiablement dépassées…
Nous nous retournons vers elles sans trouver de solution.


Syndicats, partis politiques, gouvernements, groupes de pressions, grandes multinationales, économistes, génies de la finances, voyants etc … se sont trompés, ou pire encore, pour ceux qui savaient.
Ils nous ont amenés dans le mur… Ils ne nous sortiront pas de la période critique dans laquelle nous rentrons. Ils sont dans la prospective et le tâtonnement… Et pourtant, d’une certaine manière, ils canalisent et neutralisent la réelle volonté que nous pourrions avoir, toutes et tous, individuellement, de donner un grand coup de pied dans la fourmilière…
Pourquoi ne serions nous pas dans le Rêve Général ?


Demandons l’impossible.
Il est sans doute temps de mettre, d’une nouvelle façon, l’imagination au pouvoir, ou du moins essayer encore une fois…


Ces organisations qui nous régissent, ne sont en fait constituées que de groupes, pas si nombreux que cela, tenants d’un monde qui a prouvé son incapacité franchir le cap du 21ième siècle … Alors que nous sommes bien plus nombreux à rêver d’un monde meilleur.
De plus, leur mode d’organisation, le plus souvent pyramidale, n’offre aucune garantie de démocratie pour les prises de décisions… La base est bien souvent flouée.
Tant qu’à rêver, remettons l’autogestion sur le tapis…

Syndicats, partis politiques, gouvernements, groupes de pressions, grandes multinationales, économistes, génies de la finances, voyants tiennent notamment les gens par les médias ; le vote des masses et leur information, sont décisifs…
Ne perdons pas confiance, pour autant, dans l’intelligence les uns des autres et dans leur capacité à se révolter et à résister.
Pourquoi ne jouerions nous pas aussi avec l’effet de masse pour contrer le système qui nous est imposé en nous appuyant sur le cinquième pouvoir et l’outil révolutionnaire que représente ce média surpuissant qu’est l’internet libre ?


Y a t’il urgence écologique, sociale et démocratique à cela ?…


Décroissants, écolos, déboulonneurs, adeptes de l’agriculture bio, anarchistes, féministes, libertaires, faucheurs volontaires, antilibéraux et anticapitalistes, gaullistes, républicains de tous poils… Insatisfaits de la tournure que prennent les événements…
Beaucoup de courants et de sensibilités peuvent être agrégés… Celles et ceux qui conviennent, du moins, de ne pas pratiquer sectarisme et excommunications immédiates et réciproques… Divisés, nous sommes vaincus.

Pourtant, nous sommes toutes et tous des électeurs, des consommateurs, clients de groupes financiers, lecteurs de presse écrite, des utilisateurs d’internet, des contribuables, des donateurs, des spectateurs qui font et défont les audiences TV, certains sont actionnaires, il ne faut pas trop facilement jeter la pierre… Nous pouvons initier des actions de masse par notre simple nombre. Comme beaucoup d’entre nous le font déjà individuellement ou sur le terrain associatif…

Il ne s’agit pas ici de refonder une simple communauté comme celles que l’on peut trouver sur Facebook. Il faudrait que toutes et tous s’impliquent et travaillent pour que la communauté, sur internet devienne très importante et soit potentiellement porteuse d’un projet ou susceptible, par un effet de masse, de contribuer à changer les choses.
Il faudrait que cette communauté soit capable de mobiliser, au-delà même d’internet et de favoriser une irruption citoyenne dans la vie réelle. C’est sans doute possible, tant internet est devenu LE média de chacune et chacun…


Combien de personnes militent sur internet ? Quel outil ?


Prenons donc la mesure du nombre que nous pourrions représenter si nous pouvions nous rassembler en une communauté, active, porteuse d’un autre projet de société, ou au moins, si nous n’arrivons pas à aller jusque là, d’autres valeurs que celles de la société qui périclite actuellement.

Parlons nombre ici : Non au TCE, candidature Bové, Primaire du PS, pétition contre Edvige… Qu’est que le cinquième pouvoir ? C’est la possibilité qu’offre internet de faire circuler librement une information et de la diffuser très largement… Pourquoi ne pas passer de la large information de la base à la construction par la base de cette communauté ?

Où nous organiser ? Pourquoi pas sur le terrain virtuel où est en train de naître le cinquième pouvoir ?

Problème : nous sommes incapables ensemble d’élaborer un projet de société. Des chapelles que nous avons constituées nous opposent.

Alors qu’en Guyane et en Guadeloupe, à la Réunion, la voie est montrée avec un projet de société.
Là c’est la population qui montre la voie et les organisations syndicales et politiques suivent, en amenant tout le savoir-faire qui peut accompagner un élan populaire


Si on ne peut pas fabriquer ça en France maintenant, faisons-le sur internet.

Agrégeons, groupons, unifions, rameutons, rassemblons les gens qui rêvent des mêmes choses. Insistons sur nos bases communes et pas sur les intransigeances qui peuvent nous diviser.


Soyons un groupe de pression d’un nouveau genre: les lobbies ne se gênent pas au parlement de Strasbourg et ailleurs.

Je voterai pour le candidat qui sera le plus proche des valeurs que notre collectif/communauté défend…
Etablissons ensemble et de façon autogérée, les règles de cette communauté…

Trouvons ensemble un objectif électoral. La révolution par les urnes est aussi une question de mobilisation, mais elle est pour beaucoup préférable à celle qui met les têtes sur des piques !

Les cybercitoyens d’aujourd’hui votent, discutent, débattent clairement (pas comme sur un plateau TV), se sondent (pas avec l’organe de Parisot) et échangent. Plus ils sont nombreux (principe de Facebook) plus ils comptent et pèsent : mais il faut être plus actif encore qu’en validant simplement électroniquement une cause. Un peu plus, en tout cas… Même si on ne pourra pas exiger cela de toutes et tous.

Au minimum, on compte que celui qui milite pour le groupe ira voter (si on a pas de vote électronique d’ici-là) pour le candidat que le collectif pourrait faire émerger…
Pourquoi pas ? Cela ferait combien de votes en 2012 ???


Qu’avons-nous à perdre sinon une bonne partie du temps que nous passons déjà sur la Toile.
Combien d’internautes refont le monde chaque jour ? Avec le soutien des lecteurs de leurs blogs? Les chiffres sont sans doute impressionnants. Pourquoi ne pas fédérer, d’abord sur la Toile, toutes ces énergies-là ? Ce serait si bon de commencer à changer les choses avec cet outil… Qu’ils ont tant popularisé pour développer le commerce.


La proposition est la suivante :

Pour participer à la discussion préalable à la naissance du collectif www.revegeneral.fr, merci de vous inscrire en ligne pour rejoindre le forum à l’adresse suivante :

http://projet-revegeneral.forumactif.com/

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-revegeneral.forumactif.com

Admin


Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-revegeneral.forumactif.com
En accord avec ce principe.
Je pense que pour une convergence des luttes....et il y en a masse....., une charte est nécessaire.
Un texte contenant les principes de base des luttes que tu as cité dans ton sujet.
Ce texte serait en perpétuel évolution au fur et a mesure des ralliement de personnes, associations, collectifs.....
Un texte, que dis je...UN REVE...qui pourrait servir de base à une société nouvelle ou du moins plus responsable et honnete.
Un texte qui ne serait pas parole d'évangile mais une base pour toute décision ou orientation de société.
Un reveur qui se sens bien seule.

Voir le profil de l'utilisateur
Je pense que peut etre nous devrions insister sur le fait que la crise peut etre utiliser pour remettre les conteur à 0, que c'est "grace" à cette crise que nous pouvons changer les choses et mettre en place nos propositions pour une économie mais surtout une société plus juste voir plus "morale"...

Voir le profil de l'utilisateur
pas bête du tout laurent.
C'est vrai que l'étincelle qui peut embraser les esprit est peut être là, cachée derriere cette "crise".
Mais comment ouvrir les yeux aux gens????

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour à toutes et à tous,

Je suis tombé sur un mail via facebook et un texte qui, allez savoir pourquoi, a attiré toute mon attention. Comme beaucoup, en temps normal, un email à l'expéditeur inconnu passe vite à la corbeille. Mais ce ne fut pas le cas ici.

Comme beaucoup de nos concitoyens, j'ai constaté que le système économique tel qu'il était et tel qu'il est encore aujourd'hui n'est ni juste, ni stable, ni pérenne. A la différence que je l'ai constaté de l'intérieur.

En effet, je travaille dans le secteur financier. Dans ma courte carrière, j'ai déjà eu affaire à deux grands groupes bancaires différents.

Ne croyez-pas qu'il y en ai qui soient épargnés par la crise économique que nous traversons actuellement. C'est la société qui aura à faire les frais de décisions prises en minorité. des minorités qui ne servent leur propres intérêts : partis politiques, syndicats, grands patrons...

Les plus riches et les plus grands décideurs eux-même y laissent des plumes. Seulement, d'un côté nous avons des ouvriers, des employés de banque, des fonctionnaires, etc qui laissent des plumes sur la base de peu de chose. De l'autre côté, nous avons les responsables direct ou indirect de cette crise qui, eux, peuvent se permettent de laisser des plumes de quelques milliards d'euro. Ca ne les empêchera pas de bien manger.

Je crois cependant qu'il ne faut pas tout voir de manière si sombre. Si on considère toujours que les USA sont la locomotive du monde, alors je vois d'un bon œil l'arrivée d'Obama au pouvoir. Non pas parce qu'il est noir, j'en m'en contrefiche de sa couleur (et le blabla autour de cela était malsain je trouve), mais parce qu'il est lui-même porteur d'un projet nouveau pour les USA et du retour à un ordre moral. En outre, les premiers jours de son mandat ont été marqués par des décisions fortes et importantes.

Le monde évolue, fort heureusement, au fil des siècles. Nous sommes à un nouveau grand tournant de l'histoire. Le destin nous donne l'occasion, avec les uns les autres et nos divergences de pensées, d'écrire une nouvelle page de notre histoire collective. De redonner des couleurs à la moral, à la justice et à l'équité, à la Démocratie, et au respect de notre Terre nourricière (car à force de la saccager, c'est nous que nous saccageons).

En bref, je suis réceptif à "Rêve Général" et s'il m'en est donné l'occasion, j'en ferais l'écho auprès de mes proches parents, amis, collègues...

A vous lire,

Thibault

Voir le profil de l'utilisateur
Tibo a écrit:

Je crois cependant qu'il ne faut pas tout voir de manière si sombre. Si on considère toujours que les USA sont la locomotive du monde, alors je vois d'un bon œil l'arrivée d'Obama au pouvoir. Non pas parce qu'il est noir, j'en m'en contrefiche de sa couleur (et le blabla autour de cela était malsain je trouve), mais parce qu'il est lui-même porteur d'un projet nouveau pour les USA et du retour à un ordre moral. En outre, les premiers jours de son mandat ont été marqués par des décisions fortes et importantes.



Thibault

Salut,

Je crois que ce qui est marquant avec le cas Obama, c'est que nous allons peut-être assister au retour du politique.

Que la parole politique va sans doute reprendre un crédit qu'elle avait perdu avec l'insolente santé des marchés.

On se tourne vers les Etats et hop, la parole des chefs d'Etat prime de nouveau sur les lois économiques.

Mais rien n'est sûr, tu vois Tibo, que nous n'avons pas une vision si sombre.

Si le Politique reprend le dessus, cette crise sera effectivement le moment déclencheur, pour repartir de zéro, comme c'est dit plus haut bounce

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
La convergence des luttes sociales à toujours été le but de tout militant syndical ou associatif ou autre ...
C'est vrai que dans la pratique on se heurte aux appareils politique ou syndicaux.
Cela est vrai aussi qu'il y a un désir et une volonté réelle dans la société pour atteindre ce but.
L'outil INTERNET peut en être le vecteur et je pense que l'expérience doit être tenté.
Donc j'adhère et suis près à participer.

Voir le profil de l'utilisateur
"Insistons sur nos bases communes et pas sur les intransigeances qui peuvent nous diviser."

ou encore : cessons de faire de nos différences des différends

ou encore :
Yon’n a lôt, sé ansan ‘m nou ké rivé

(Nous sommes Un, c’est ensemble que nous y arriverons)

Pour moi, la nécessité d'apprendre à ne plus laisser le champ libre à nos "représentants" étant acquise, le plus important est de parvenir à faire circuler avec complicité et émulation un nouvel air dans la société, poétique et insurrectionnel, aux facettes aussi multiples que nos différences.

C'est la recherche et l'expérimentation que je mène sur mes bases spécifiques, mais qui peut être menée dans de multiples directions convergentes.

Suivons l'inspiration splendide des îles, dont j'ai regroupé plusieurs témoignages sur la page :

appels de Guadeloupe

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/
anarchieevangelique a écrit:"Insistons sur nos bases communes et pas sur les intransigeances qui peuvent nous diviser."

ou encore : cessons de faire de nos différences des différends


Oui, j'aime beaucoup...

St Ex disait: "Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'augmentes"... sunny

Ya plus qu'a!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
Bien le bonjour à toutes et à tous.
Je suis content d'adhérer et de pouvoir participer à ce Rêve Général.
J'invite les Membres du Groupe à adhérer.

A bientôt.

Admi Hmida.
Créateur-Administrateur du Groupe "Tous SDF Solidaires Dignes Forts".

Voir le profil de l'utilisateur
Très heureux de te retrouver, Admi Hmida.



J'espère que nous parviendrons à nous mettre au travail ensemble pour "passer à la vitesse supérieure", comme tu l'écrivais récemment.

Fraternellement,

XM

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
Admin a écrit:De plus, leur mode d’organisation, le plus souvent pyramidale, n’offre aucune garantie de démocratie pour les prises de décisions… La base est bien souvent flouée.
Tant qu’à rêver, remettons l’autogestion sur le tapis…

Bonjour,

juste pour information, je voudrais signaler qu'il existe effectivement un mode de prise de décision dans une structure pyramidale qui offre de grandes garanties à tous les acteurs de chaque niveau.

C'est la sociocratie ou gouvernance par consentement.

Pour l'avoir expérimentée, je peux dire que je préfère nettement la sociocratie à un système démocratique simple où les décisions, qui sont prises par vote à la majorité, ne permettent pas de prendre en compte chaque individu. Ne dit-on pas que la démocratie est la dictature de la majorité?

On dit parfois que le mode sociocratique de gouvernance, c'est l'intelligence collective au pouvoir.

)jack(

Voir le profil de l'utilisateur
Vous ne pensez pas qu'il serait temps de changer complètement de société ? Je ne parle pas d'une société préconstruite mais d'une société qu'on prendrait le temps d'élaborer de la meilleure façon qui soit, mais finalement qu'attendons-nous ? D'être mieux écoutés, moins surveillés, mieux payés ! Alors c'est à nous tous de faire ce qui convient !
Le mandat impératif serait déjà une bonne solution contre les promesses non tenues. Le respect des libertés individuelles me paraît essentiel. Dans un contexte de (G)rêve général, ne pensez-vous pas qu'il serait temps de passer à l'autogestion ? Voulez vous être dépendant à vie de ces banques qui jouent avec l'argent qui n'a plus de valeur concrète : ce sont des chiffres, des données. Et pourtant la mondialisation contribue à un modèle inégalitaire, que cela soit au niveau national ou international.
Alors qu'attendons-nous ? Si on veut rêver, rêvons bien ! Je veux pas faire de propagande, mais je pense que si on critique la démarche trop pyramidale des syndicats et l'ignorance de l'Etat de gauche ou de droite cela serait hypocrite de reproduire le même schéma dans cet future organisation. Perso je prônerais plus une coordination de réaction à l'Etat, indépendante des syndicats colabos, et un cercle de réflexion à l'élaboration d'une société vraiment égalitaire.

Voir le profil de l'utilisateur
petit rappel historique

la crise de 1929 du au système néo libéral a créé 60% de chômeur en Allemagne, raison pour laquelle A. Hitler est arrivé au pouvoir, donc le système néo libéral est le seul et unique responsable de la 2ème guerre mondial

après guerre, keynes arrive en action, cela fonctionne puis arrive la mondialisation et patatras, cela ne fonctionne plus

sachant que le système néo libéral est un système plus que injuste, car il est inhumain les néo libéraux reviennent en force dans les années 70

a notre époque deux système économique fonctionnent (d'autres doivent faire leur preuve) le système américain, ou les bénéfices de la société reviennent au actionnaire et le système scandinave ou les bénéfices de la société reviennent a la population, le second étant le seul logique et humain car il est logique que cela soit ceux qui travaillent qui en tire les bénéfices

l'intelligence ainsi que la culture d'un monsieur nicolas S. présidant de la républic française a décidé de mettre en place le système économique américain qui ne peut nous mener qu'a la 3ème guerre mondiale

face a autant d'intelligence est de clairvoyance de ce monsieur S. la seule solution est de le virer

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum