Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 23 le Jeu 24 Déc - 18:13
Statistiques
Nous avons 181 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est investisseur

Nos membres ont posté un total de 530 messages dans 103 sujets
Meilleurs posteurs
XM (102)
 
anarchieevangelique (92)
 
Dyo (43)
 
Benjamin BALL (32)
 
violette (31)
 
mathieu (29)
 
uniondesgens (17)
 
muad (13)
 
Minga (13)
 
fedydurke (10)
 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Quelques propositions pour une plate-forme de revendications

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

PRIX
Suppression de la TVA sur les produits de première nécessité
Baisse des frais bancaires.
Gratuité du transport pour: les chômeurs, et handicapés.
Transport à tarif préférentiel pour les jeunes, étudiants et retraités.
Mise en place d’un observatoire des prix,

REVENUS
Un relèvement immédiat et conséquent d’au moins 200 €, des bas salaires, des retraites et des minima sociaux afin de relancer le pouvoir d’achat, de soutenir la consommation
Le relèvement immédiat du SMIC, des salaires du secteur privé, des traitements de la fonction publique.
EMPLOI
Licenciements
- Interdiction des licenciements économiques dans les entreprises qui font des profits et/ou bénéficiant des fonds publics.
- Plan social, reclassement et formation obligatoire quel que soit le nombre de licenciés et l’effectif salarié de l’entreprise.
- Réintégration de droit des licenciés pour faute, suite à la décision de justice ne confirmant pas la faute et systématisation du droit à la réparation.
- Rétablissement de l’Autorisation administrative de licenciement.
Limitation du recours aux sociétés d’intérim à 5% des contrats du secteur marchand.
Limitation du CDD à 6 mois renouvelable une fois, à l’issue du renouvellement, embauche du salarié en CDI
Ouverture des financements de la formation professionnelle à tous les chômeurs et non plus uniquement aux seuls indemnisés au titre de l’ARE , et instauration d’un crédit annuel de formation pour chaque chômeur.
Augmentation des dotations allouées à la formation professionnelle
Création d’un observatoire du travail et de la formation professionnelle.
Renforcement des moyens consacrés à l’apprentissage.
Mise en place d’une aide significative pour la prise en charge du transport, de la restauration et de l’hébergement des stagiaires
Application de la législation en matière de plan de formation en particulier pour les entreprises de moins de 10 salariés.
Création d’une structure d’accompagnement pour l’insertion des stagiaires formés.
Respect du quota des Travailleurs Handicapés(TH) en entreprise et dans les Fonctions Publiques.
Régularisation des travailleurs en situation irrégulière.
Maintien d’un service public de l’emploi de proximité; remplacement des plates formes téléphoniques (39-49) par du personnel d’accueil.


EDUCATION
Suppression de la LRU (loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités)
Suppression du projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs ;
Arrêt immédiat du démantèlement en cours des organismes de recherche (CNRS, INSERM, INRA, etc.) et leur transformation en agence de moyens ;
Obtention d’un plan pluriannuel de recrutement d’enseignants, chercheurs, enseignants-chercheurs, personnels de bibliothèque, administratifs et techniques, sur postes de fonctionnaire de la fonction publique d’État, à la hauteur des besoins.
Mise à disposition dans les établissements de livres et fournitures scolaires pour tous les élèves
Prix plafond du repas scolaire.
Transformation des emplois de non titulaires (enseignants et non-enseignants) en emplois stables durables et statutaires par un concours interne
Arrêt des suppressions de postes à la rentrée 2009 : dans l’enseignement public et dans l’enseignement privé sous contrat.
Maintien des aides spécialisées proposées par le dispositif des RASED et ses trois catégories de professionnels titulaires de diplômes spécifiques (maître E, rééducateur et psychologue de l'éducation nationale)
Abandon de la suppression des 3000 postes de RASED
CULTURE
Carte de réductions pour les étudiants, notamment dans les librairies et autres lieux de culture.
Égalité de traitement à compétence égale pour les artistes et techniciens en équipe mixte.
Révision des quotas horaires permettant l’ouverture des droits aux intermittents du spectacle
SANTE
Annulation du projet de la Loi BACHELOT.
Suppression de la franchise médicale
Baisse des couts prohibitifs des fournitures et services hospitaliers.
Financement Etat/Région pour le développement des Maisons de Santé et structures médico-sociales.
Prise en charge du public frappé d’addiction, d’errance et ouverture de centres d’accueil appropriés.
LOGEMENT
Gel des loyers pour une période indéterminée et pour l’année 2009
Une limitation simple et claire des pièces justificatives qu’un bailleur peut demander à un candidat. Il doit être formellement interdit au bailleur d’outrepasser ses droits en exigeant plus de papiers que nécessaire.
Un plan quinquennal pour résorber l’habitat insalubre

Un vaste programme de construction de logements sociaux et intermédiaires.
Doublement, et application aux bureaux, de la taxe sur les logements vacants.
Application de la loi de réquisition de 1945.
Moduler la taxe d’habitation en fonction des ressources.

DROITS SYNDICAUX ET LIBERTES SYNDICALES
Création d’une grille d’analyse des conditions de travail Mise en place d’un observatoire des conditions de travail.
Élections de délégués du personnel dans les entreprises à partir de 5 salariés
Création comité Hygiène et Sécurité, conditions de travail dans les entreprises à partir de 5 salariés.

Négociation de Convention Collective dans tous les secteurs.

Renforcement de moyens des Inspecteurs et Contrôleurs du travail.

SERVICES PUBLICS
Passation en régie public de l’eau partout où les contrats avec les distributeurs privés arrivent à leur terme
Remplacement de chaque départ en retraite.
Arrêt immédiat de la privatisation de la poste
Création d’un pôle public financier

Ces revendications sont inspirées des organisations suivantes : LKP, Jeudi Noir, Génération Précaire, AC chômage, ni pauvre ni soumis, sud éducation, Sauvons la recherche, CIP (collectif intermittents précaires), sauvons les RASED, appel pour la poste…


Benjamin BALL
06 79 78 41 76
life1984@hotmail.fr
également sur facebook.

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-revegeneral.forumactif.com
Excellent Ben,

Nous sommes sans doute très nombreuses et nombreux à porter un rêve de société qui irait dans le sens de ces revendications-là.

Si chacun chacune vient débattre, amender, augmenter cette chose, et si nous la portons ensemble ensuite...

Je crois que c'est Saint Exupéry qui disait un truc du genre "si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m'augmentes...".

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
Je suis en accord avec cette plateforme mais j'y rajouterais dans le cadre de l'éducation de la jeunesse:
-Abrogation de la réforme de l'allocation des moyens
-Carte d'étudiants=carte de séjour
-Augmentation des bources en nombres et en montant

Dans le cadre du syndicalisme et entreprise:

- Pour que 50% des places au CA reviennent à des représentant des salariés
- Pour la création d'un chéque-syndicat donné chaque année au salarié et qui finance la moitié de sa cotisation à un syndicat.
-Pour que l'état aide les salariés mis au chomage suite a la fermeture de leur usine a la racheté pour en faire une coopérative.

Bon je pense qu'il faudra le reformuler, mais l'idée est la... vous en pensez quoi?

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour,

oui ok pour participer à cette plate forme de renvendication, et pour y mettre un dose de nature. N'oublions pas que crise financière ou non, n'ou allons droit dans le mur et pour des raisons écologiques.

Remettrent en cause ce mode de développement tout en le transformant et un enjeux fondamental, aussi dans tous les domaines on peut en mettre une couche :

éducation : apprentissage renforcée des sciences de la vie (écosystème ...) et des regles de respect de notre mère "terre".

emploi : réorientation du plan de relance vers l'agriculture nourricière, vers une construction plus écologique (et surtout plus logique)

santé : s'attaquer autant au cause du mal qu'à leur effets (qualité de l'alimentation, de l'eau ...)

....

Jeronimo

Voir le profil de l'utilisateur
Tu dju!

Ce que tu écris est terrible jeronimo, car ça nous rappelle, et tu as totalement raison, que nous sommes obsédés, actuellement, pas le problème démocratique et social, alors que le compteur écologique continue de tourner et que nous arrivons au pied du mur.

L'écologie est en train de passer au dernier plan, alors que nous n'avons jamais été aussi proches du point de non retour.

Je crois que cela explique, en grande partie, la radicalisation de certains de nos camarades Verts, qui veulent obtenir un résultat politique, à tout prix. Même s'ils doivent cesser de remettre en cause le système même qui mine le plus notre environnement: le libéralisme.

Alors n'oublions jamais, que l'écologie devrait être beaucoup plus en avant, et tout le temps... Toutes les données le montrent. J'espère que tu continueras à nous sonner les cloches de ce point de vue.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
en total accord avec vos revendications, je me pose tout de même la question du financement.
On nous parle toujours des minima sociaux et salariaux....et bien instaurons les maxima.
Je mets en avant la règle des 1500/10000 euro.
Et pourquoi pas......Avec 10000 euro on peut vivre dignement même si l'on est le patron de total, un cadre sup ou le président de la république.
Imaginez l'économie et la dette allégée de l'état avec ce système.

Voir le profil de l'utilisateur
mathieu a écrit:en total accord avec vos revendications, je me pose tout de même la question du financement.
On nous parle toujours des minima sociaux et salariaux....et bien instaurons les maxima.
Je mets en avant la règle des 1500/10000 euro.
Et pourquoi pas......Avec 10000 euro on peut vivre dignement même si l'on est le patron de total, un cadre sup ou le président de la république.
Imaginez l'économie et la dette allégée de l'état avec ce système.

Oui, très bien, un maxima fixé ou un ratio imposé entre le plus bas et le plus salaire de la boîte. Ya eu beaucoup de propositions dans ce sens...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr

8 ok je rajoute à la plateforme le Mar 17 Mar - 11:52

ok je rajoute à la plateforme ces quelques points plus d'autre que j'ai repris sur des sites de pétitionnaires. On devrait être ne mesure de proposer quelque chose de solide d'ici très peu.

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-revegeneral.forumactif.com
bonjour

Ce forum est une très bonne initiative. Cependant je trouve que le catalogue de revendications compilé par benjamin s'écarte du projet initial et s'égare en chemin...

Je m'explique: on parle de rêver une nouvelle société, de réinventer notre futur. Or je ne vois là qu'une liste à la Prévert de revendications plus ou moins classiques. Cette liste a le mérite de regrouper tout ce qui peut être revendiqué ici ou là et donc d'en montrer les limites.

Pourquoi s'arrêter à vouloir aménager par petites touches la société actuelle, à coup de mesurettes alors que nous savons tous que cette société va droit dans le mur à moyen terme? La crise écologique, la crise économique, la crise énergétique, la crise alimentaire, la crise sociale, toutes ces crises nous imposent de voir plus loin que le bout de notre nez. Il est temps de penser au futur.

Aussi, plutôt que de s'attacher à tel ou tel point technique, il faudrait d'abord s'attacher à définir un projet.

Je propose donc ce qui me semble être les principaux enjeux du XXI eme siècle :

- Sortir de la société de consommation
c'est une nécessité écologique. Cela impose de repenser toute l'économie qui, malheureusement, n'est fondée que sur ce gaspillage de ressources naturelles et humaines.

- Généraliser les transports collectifs
plus que la gratuité pour certaines catégories de citoyens, je propose la gratuité pour tous, financé par l'impôt. Pour cela il faut que l'offre de transport collectif permette à chacun de se passer de véhicule individuel.

- Repenser la distribution de la richesse
L'idée d'un revenu maximum, valant par exemple 20 fois le revenu minimum, est une bonne idée. De même on pourrait penser à limiter les bénéfices des entreprises à 5%: le surplus devant être soit réinvesti immédiatement, soit distribué aux salariés.

- Redéfinir la richesse
Le PIB ne prend en compte que des facteurs économiques basiques. La "croissance" tant recherchée ne prends en compte ni la qualité de vie des habitants, ni l'éducation, ni la santé, ni l'environnement, ni la connaissance, ni l'accès à la culture. Pourtant ce sont des facteurs de richesse.

- Vers une démocratie numérique
Les moyens de communication actuels permettent d'envisager la participation continue des citoyens à la vie politique. Il serait temps que les élus du peuple rendent des comptes régulièrement à ceux qu'ils sont censés représenter, et qu'ils ne considèrent plus qu'ils sont autorisés à faire tout et n'importe quoi en notre nom pendant toute la durée de leur mandat, au mépris des promesses électorales.

Enfin bref, je pense que vous m'avez compris. Il faut voir plus haut et plus loin, ne pas s'arrêter à des revendications du type "200 euros de plus sur tous les salaires".

Voir le profil de l'utilisateur
Le politique aujourd'hui ne peut plus être fait sans l'écologique (D'ailleurs les politiques des années 62 et 70 ont tout fait pour exclure cette dimension dans le discours politique). Cela me paraît incontournable. D'ailleurs la proposition de mathieu est une des idées avancées par le PPLD soit la mise en place d'un revenu minimum d'existence et d'un revenu maximum d'existence (avec une échelle à définir - de 1 à 4 max me semble bien > à aujourd'hui l'échelle en France va de 1 à 300!!)).
Il faudrait à mon avis déconstruire le système industrio-productiviste qui uniformise les biens et mènent à la création de biens totalement inepte sur le plan environnemental.

Je pense que l'écologie est incontournable de nos disputations sur le rêve du projet de société.

Un écolo anarchiste

Le journal LA DECROISSANCE fait appel pour se retrouver à LYON le 2 Mai 2009 dans le cadre du CONTRE GRENELLE 2 pour dire non au capitalisme vert!

Voir le profil de l'utilisateur
mathieu a écrit:
Je mets en avant la règle des 1500/10000 euro.

Excellent début !
Ensuite on abolit l'argent.

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/
Bonjour,
Peut etre faudrait-il, avant toute chose, preciser le modele de societé vers lequel nous voulons aller. je ne pense pas trahir ce " mouvement " en affirmant qu'il est porté par des valeurs nobles telles que la fraternité,la justice, l'egalité, toutes choses qui ont tendance a disparaitre de nos vies.
S'agit-il de souhaiter reformer a la maniere d'un social democrate ou de transformer en profondeur le modele de societé que nous " subissons " actuellement. Sommes nous pour l'economie de marché, voulons nous une dose variable de protectionnisme, osons nous un reve d'auto gestion sans se referer a l'histoire politique ou a un philosophe actuel que chacun aura reconnu et qui propose un communisme nouveau ?
Sans prejuger de nos intentions, il m'apparait souhaitable de definir une sorte de projet "forcément" politique et donc de commencer a reflechir par le debut du commencement. Mais peut etre me trompe-je et faut-il d'abord, a la maniere d'un eleve qui disserte, jeter toutes les idees sur papier et dresser le plan ensuite.
Bien a vous

Voir le profil de l'utilisateur
Salut fedydurke,

Chaque fois qu'un projet comme celui qui est discuté ici est mis sur le tapis, la même interrogation revient:

Doit-on travailler au programme ou doit-on d'abord préciser le modèle de société que l'on veut.

Je pense que si nous sommes assez nombreux, il faut faire les deux et voir si au final, les gens qui travaillent dans ces deux systèmes de pensée arrivent à se mettre d'accord.

Il y a des gens qui arriveront à penser global. Et d'autre veulent partir du concrêt.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cualdemeze.fr
XM a écrit:
Je pense que si nous sommes assez nombreux, il faut faire les deux et voir si au final, les gens qui travaillent dans ces deux systèmes de pensée arrivent à se mettre d'accord.

Il y a des gens qui arriveront à penser global. Et d'autre veulent partir du concrêt.

Merci pour l'éclaircissement.

Je pense qu'il faut faire les deux quel que soit notre nombre, justement parce que les gens ne pensent pas de la même manière.

Les deux approches sont complémentaires. De plus, si on s'impose de penser global, ceux qui préfèrent partir du concret extrapoleront des principes généraux à partir de faits bien précis. A l'inverse si on s'impose de partir du concret ceux qui ont une pensée plus générale déduiront les éléments du programme de leur vision globale.

Croiser les deux approches est un exercice difficile mais enrichissant : cela permet de mettre le doigt sur des thèmes, des problèmes ou des contradictions qui seraient passés inaperçus en ne suivant qu'un seul des deux chemins.

Voir le profil de l'utilisateur
Le nombre de personnes dans le groupe de travail n'est pas important et il ne faut pas à mon avis attendre cela.
Au contraire, même à 2 il faut commencer à le rendre concret ce projet pour que par la suite d'autres personnes puissent s'y référer ou s'y raccrocher car bien souvent on ne sait pas comment démarrer. Ce projet doit s'enrichir des nouvelles propositions, être compléter, modifier, affiner.
Par contre, il me semble très important que l'ébauche de ce projet doit se faire par un rassemblement physique. Cela me semble plus efficace car instantané et rien ne remplacera l'échange direct. Je ne veux pas contratrier les gens qui sont très à l'aise avec cet outil et pense à ceux qui ne le maitrîse pas suffisamment (par manque de technique ou d'intérêt).
Je suis partant pour un démarrage dans ces conditions sinon je pense qu'il sera assez difficile de vraiment avancer sans compter qu'Internet est un outil que nos dirigeants et autres groupements ne désirant pas notre existence peuvent contrôler sans souci.
Pour démarrer un nouveau programme ou un nouveau projet de société, il faut à mon avis faire un inventaire de l'existant. Sans cela, il nous sera difficile de convaincre et défendre nos propositions.
Pour ce qui concerne les 2 axes (général ou concret), l'un ne va pas sans l'autre mais comme pour tout, le souci principal de notre travail est de vérifier, de contrôler que l'un des aspects ne viennent pas contrarier l'autre.
Comme dans toute chose, il faut trouver l'équilibre.
Alors armons nous de courage, de patience et disputons les choses pour nous ouvrir et nous sortir de nous-mêmes.
Bien amicalement à vous tous!

Voir le profil de l'utilisateur
Même si je suis à l'aise avec l'outil contributif. Il m'apparaît important de se voir en vrai pour pouvoir faire avancer à plusieurs des textes.

Le groupe de travail est en train de grossir petit à petit. Il ya un inscrit en plus sur le forum par heure. Continuons à en parler autour de nous. Faisons tourner l'info qu'ici on travaille.

Ben.

06 79 78 41 76
life1984@hotmail.fr

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-revegeneral.forumactif.com
Puisque l'argent est là, et sans doute hélas pour quelque temps encore, je propose, outre l'établissement d'un revenu minimum d'existence comme déjà indiqué, moyennant un service civil volontaire à la carte, afin de libérer toutes nos forces créatives du salariat et de la production de masse -, je propose donc avant, pendant ou après, le resserrement des différences de revenus de 1 à 10, soyons généreux !
Par exemple aujourd'hui, pas un travailleur en dessous de 1500 euros net, pas un sportif, pas une vedette, pas un politicien, personne donc au dessus de 15 000 euros net.

Voir le profil de l'utilisateur http://anarchieevangelique.wordpress.com/
On doit être intransigeant pour le SMIC à 1500€ net. Tous les travailleurs ont le droit de vivre décemment. Cela doit être le fondement de la revendication.

Il faut développer l'entreprenariat en coopérative.
On met trop en avant l'individu, l'entrepreneur qui monte sa boite seul et qui réussit. Or quoi qu'il fasse il n'y arrive jamais seul et souvent au dépens de simple travailleur mal rémunéré.

Il faut que l'état stimule l'initiative de coopérative à parts égales entre les fondateurs.

Voir le profil de l'utilisateur
Hello,

Je pense qu'il faut différencier 3 Choses

Une plate forme de revendications immédiates plus du type plate forme du LKP pour obtenir par la mobilisation tout de suite un certains nombre de changements indispensables.
Là il faut du concret des chiffrages exactes de ce que l'on veut, des revendications précises applicables immédiatement.

Un programme politique plus fourni avec des propositions sur tous les problèmes de société, ce programme c'est pour obtenir par les urnes des changements considérables.

Un projet de société, qui définisse la société dont nous rêvons.

Repenser le monde amène à trouver des propositions politiques et des revendications sociales.
Du point de vue de la pensée il est donc logique de partir du projet de société pour arriver aux deux autres points.

Il faut cependant être conscient que l'urgence sociale nous oblige à proposer une plateforme de revendications fournies pour le mouvement social, alors que nous ne seront qu'au stade l'ébauche du projet de société, et le programme politique ne sera qu'au stade embryonnaire.

Ben
life1984@hotmail.fr
06 79 78 41 76

Voir le profil de l'utilisateur http://projet-revegeneral.forumactif.com

20 Idées de projet le Mar 24 Mar - 23:35

Le fondement du projet de société est de recentrer le monde sur l'humain et non sur l'argent.

Redistribution des richesses aux travailleurs, limite des dividendes pour les actionnaires. Fermer les bourses et interdire la spéculation sur toutes les denrées alimentaires et énergétiques. Réduction des écarts de salaire entre les patrons et les salariés.
Développer l'entreprise en coopérative et la gestion paritaire salarié-patron au sein d'une société.

Privilégier l'écologie à la croissance. Utilisation accrue de l'énergie solaire, géothermique et hydraulique. Généralisation des voitures hybrides et tout électrique (en même temps relance de l'industrie automobile).

Pour combler les déficits de la sécurité sociale, taxation des grands groupes pharmaceutiques ou remettre au goût du jour la taxe Tobin.

Pour l'hôpital, arrêt des suppressions de postes et de la gestion comme une entreprise.
Arrêt de la carte hospitalière et maintien des hôpitaux, clinique, maternité dans les zones rurales. Création de maison médicale regroupant des généralistes pour couvrir une zone reculée avec des avantages fiscaux pour stimuler l'installation des jeunes médecins.

Je m'arrête là pour ce soir, ce n'est pas très structuré mais au moins c'est écrit.

Voir le profil de l'utilisateur
muad a écrit:On doit être intransigeant pour le SMIC à 1500€ net. Tous les travailleurs ont le droit de vivre décemment. Cela doit être le fondement de la revendication.

Je suis d'accord avec le principe, par contre je pense que l'on se trompe de combat si l'on augmente uniquement le smic.
En effet cela aura pour effet une augmentation des prix et au final un pouvoir d'achat pas plus grand.

Pour moi il faut avant tout faire baisser les prix.

Plusieurs pistes :
-La TVA a moduler selon les produits.
-Les marges des distributeurs a encadrer.
-Les taxes a baisser (carburant par exemple)

Apres cela ajuster le smic a une valeur qui permette une vie correcte.

Voir le profil de l'utilisateur
oui, tout a fait.
Le principe de base devrait être que chaque individu puisse vivre modestement si il en a envie, et pouvoir s'enrichir par le travail (dans une certaine mesure) si il le désire.
[i]L'union des gens prône cet adage avec habileté.
pour cela il n'est pas forcément nécessaire d'augmenter le smic mais de réduire le coût de la vie et en particulier des produits nécessaires à une vie simple et modeste.
1- nourriture
2- habillement
3- type d'habitat et d'énergie plus libre et plus simple(donc moins coûteux)si on le désire
4- et, dans les nécessitées, j'ajouterais l'accès à l'école et la culture.

Je pense que nous devrions réfléchir dans ce sens, tous ensemble et toutes opinions politiques ou culturelles confondus.

Mathieu

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum